THERAPIES BREVES

L’HYPNOSE ERICKSONIENNE

hypnose à montpellier annabelle lopez

Histoire et Définition

En quelques mots, datant de plus de trois mille ans et reliant le conscient à l’inconscient,  l’hypnose ouvre la porte à des ressources insoupçonnées. C’est un état de conscience modifiée  (ECM). Il est vécu par tous et à tout âge comme l’enfant qui part dans la lune, qui est ici et ailleurs à la fois. C’ est un état naturel dont on a rarement conscience, qui se produit toutes les 90 minutes environ (selon le cycle ultradien découvert par Peretz Lavie). Vous entrez en transe devant la télé, au volant, en lisant… Vous voyez : c’est facile !

 Milton ERICKSON

Rompant avec l’hypnose de spectacle ou traditionnelle, Milton Erickson (1904-1980) a replacé l’hypnose dans le champ clinique, thérapeutique. Développant de nombreuses techniques créatives et efficaces, il permit qu’elle soit à nouveau utilisée en médecine et en psychothérapie.

Il révolutionna non seulement les techniques d’hypnose mais aussi son approche. Il considére l’inconscient comme un réservoir de ressources au lieu d’un réservoir de choses refoulées. Milton Erickson aimait comparer l’inconscient à un supermarché où l’on peut venir chercher toutes les ressources en libre-service !

Précurseur des suggestions indirectes et permissives, Erickson rompait avec des siècles d’hypnose autoritaire. Il  introduisit ainsi la dimension métaphorique et la valeur de l’apprentissage dans l’état hypnotique. Il préconisait un Hypnothérapeute qui se définit comme le catalyseur de l’inconscient, un « compagnon » de la personne, conduisant celle-ci vers ses propres ressources et ses facultés inexploitées d’apprentissage.

L’Hypnose aujourd-hui

D’après les dernières recherches en neurosciences, l’idée est qu’il se passe quelque chose ailleurs et en dedans, connecté à la fois à l’intérieur et à autre chose. Dans tous les cas, le conscient représente seulement 5 à 10 % de ce qui nous anime. L‘image de l’iceberg est idéale,  le côté émergé étant le conscient, la partie immergée l’inconscient. Nous avons donc tout intérêt à ouvrir quelques portes entre les deux !

hypnose à montpellier annabelle lopez

L’hypnose ericksonienne est très subtile, on peut dire que c’est de la haute couture !

L’hypnothérapeute est en position basse. Il n’est pas celui qui sait et qui ordonne mais plutôt celui qui accompagne. Il respecte le rythme, les goûts et les habitudes de la personne. Les inductions (mises en état de transe hypnotique) sont des histoires, des anecdotes… Puis  le travail à proprement dit est une série de métaphores, d’histoires directes ou indirectes. Et c’est le sujet qui fera les ponts entre la symbolique et sa propre solution. On peut dire que c’est la personne qui fait sa propre thérapie.

Un formidable roman graphique pour comprendre l’hypnose : Journal d’une hypnothérapeute

de Catherine Roumanoff-Lefaivre, éditions Eyrolles

By |2018-12-02T17:47:23+01:00septembre 14th, 2018|